FR / EN
Accueil"/
Angalia - Qui sommes-nous? separateur Angalia - Artistes separateur Angalia - Actualités separateur Angalia - Pourquoi le Congo ?
ligne

Papa Mfumu’Eto 1er


Papa Mfumu’Eto 1er
Né en 1963 à Matadi, dans le Bas-Congo (RDC). Vit à Kinshasa.

La famille de Jaspe Saphir Mfumu’Eto s’installe peu après sa naissance à Kinshasa. Il suit des études de peinture et d’architecture d’intérieur, mais c’est dans la bande dessinée qu’il fait soudainement irruption sur la scène artistique de Kinshasa. En 1990, il réalise et distribue lui-même une bande dessinée qui raconte l’une de ces histoires aux accents surnaturels et mystiques qui font partie de la vie des Kinois : Nguma a meli mwasi na kati ya Kinshasa (un boa qui avale une femme). Le succès est foudroyant. Mfumu’Eto (« notre chef » en kikongo) se met alors à produire à un rythme effréné (plus de dix numéros par mois), et ce sont bientôt plus de 100 000 exemplaires qui circulent dans les quartiers. Ces fameuses bandes-dessinées étaient présentées dans l’exposition "Beauté Congo - Congo Kitoko"  à la Fondation Cartier (Paris, juillet 2015 – janvier 2016) et le catalogue de l’exposition leur consacre 15 pages.

Fantasque et imprévisible, notre homme éprouve régulièrement le besoin de rentrer en lui-même. Il évolue lentement et douloureusement vers la peinture. Il se lance enfin, le 1er janvier 2000, sous le nom de Papa Mfumu’Eto 1er. Il reprend alors, sur toile, son récit de la société kinoise. Il y est toujours question d’enlèvements occultes et de cérémonies mystiques, mais aussi des rapports sociaux, des moments et des choses de la vie courante. Celui qui se proclame le « grand prêtre de la peinture mystico-religio-secrète africaine », et aussi, accessoirement et en toute modestie, le « philosophe bantou » ou encore le « poète informel », cultive autour de sa personne un mystère anxieux, mettant en scène son absence pour mieux préparer son prochain « retour fracassant ». Mais il ne faut pas s’y tromper. Papa Mfumu’Eto 1er est bien plus qu’un artiste atypique et fantasque. Pour qui s’intéresse à la société congolaise, et plus largement à l’Afrique, son œuvre est une somme anthropologique de tout premier plan. Elle tient de l’histoire culturelle et du journalisme - un journalisme vivant et authentique, tout à la fois dessiné, peint et savoureusement écrit. Car les toiles de Papa Mfumu’Eto 1er sont aussi à lire.



Catalogue KINSHASA QUOTIDIEN - Miniatures peintes